Rhône Alpes Isère Tour

  • dimanche 6 mai 2018

Mélangeant amateurs et professionnels, le Rhône Alpes Isère Tour n'en est pas pour autant une épreuve facile.
C'est bien tout l'inverse d'ailleurs, les coureurs amateurs faisant la vie dure à nos équipes pro, les obligeant chaque jour à mener la chasse derrière moult mouvements. 
Prendre en charge la course et prendre part à un maximum d'échappées, voilà le dur travail de nos Marseillais pour cette reprise après une brève coupure d'une semaine.
Pas de reprise en douceur donc, et ce dès le 1er jour.
Non présents dans l'échappée majeure, les Marseillais devront donc s'atteler à combler un retard de 7 minutes. Cette 1ère étape ne sera donc pas à retenir.
Le 2ème jour verra la formation de nombreux groupes de tête, avec une omniprésence phocéenne cette fois-ci, mais sans réussite, sprint massif oblige. Julien Trarieux y prendra la 7ème place.
La 3ème étape aurait pu être la bonne... Nikolay Mihaylov arrivant pour la 2ème place, au sein d'un peloton fort écrémé, d'une trentaine d'unités. Mais un autre coureur prendra l'initiative plus tôt que lui et ne serra pas revu.
Une bonne nouvelle cependant pour le Bulgare qui retrouve la forme.
Et enfin, la 4ème et dernière étape ressemblera à la 2ème journée, quant à son déroulement général. Résultat, une 11ème place à l'arrivée, au sprint, pour Julien Trarieux.
Et pour ce qui est du classement général, Lucas De Rossi, bien actif tout au long de ces 4 journées, prendra la 15ème position.
Le Rhône Alpes Isère Tour marquait également les débuts au sein du Team Delko Marseille Provence KTM du jeune Joseph Areruya, arrivé quelques jours plus tôt en France. Et le moins que l'on puisse dire c'est que l'acclimatation s'est bien effectuée, le Rwandais ayant déjà effectué un fabuleux travail! 

 

Partager l'article